« Débusquer "l'ennemi de l'intérieur" | Accueil | Trouver son génie »

04/05/2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

l(ady) Bernadette

Votre texte me semble si pertinent, votre analyse juste.
Peut-être que lorsque l'on s'approche de soi, davantage, au détour d'un retour profond sur soi, on s'approche aussi davantage de l'autre et les projections tombent, au moins les plus grossières

caroleperle

Je ne sais pas, Jack. Rien n'est systématique, c'est toujours de l'humain et de la vie. Je me borne à témoigner et à réfléchir à voix haute sur ce que je crois distinguer dans le tourbillon de sable qu'est la vie. "Retirer nos projections" comme dit Jung et aimer quand même, c'est bien difficile. Mais c'est possible, je l'espère. C'est un chemin, c'est tout.

Jacques

Est-ce systématiquement vrai? systématiquement le cas ? Ne voit-on jamais la personne telle qu'elle est réellement? N'existe-t-il pas de rencontre tellement évidente qui nous invite à penser que la vie, si nous l'écoutons est capable de mettre sur notre chemin celui ou celle qui nous correspond tel quel ???? et que l'on perd parfois car on ne sais voir ou veut voir l'évidence? sans pour autant l'avoir habillé autrement...mais parce que, simplement on n'a pas su voir, on a eu peur d'être aimé, d'aimer ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Les photos les plus récentes

  • Lettrine-C
  • Etre2
  • Après la pluie
  • Kumquat2
  • Aile
  • Regard
  • Dans le bleu
  • Un pas en avant
  • Fenêtre de la cuisine dans le verger
  • Relation
  • Dej
  • Pôles