Ma Photo

Ceux qui changent la vie

Mes blogs favoris

Mes formations

  • Regards sur le féminin
  • Trouver mon (n)or(d)
  • 10 raisons d'adorer être une femme
  • Le coaching de projets

« Acte manqué: mode d'emploi | Accueil | Débusquer "l'ennemi de l'intérieur" »

28/04/2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

caroleperle

Merci Gilles de ce beau témoignage. Oui, nous faisons un bien beau métier. Moi qui ne me sens d'aucune famille, je crois que le sentiment si important d'appartenance est en train de naître en moi. Je me sens appartenir à une sorte d'armée de paix: celle qui se lève toute seule de toutes parts dans notre société hypermoderne. Née de la nécessité, cette armée partout mobilisée, contribue à accompagner les gens vers un changement majeur que personne n'aperçoit encore vraiment, mais qui va requérir toutes les ressources de l'humain et de la relation. L'armée des accompagnants.

Boulay Gilles

encore un très beau texte, de très belles pensées...
une synchronicité qui me fait écho à ce que je vis en ce moment. Voici mon humble témoignage...
Oui, j'anime depuis une semaine (et ce, 2 à 3 fois par an) un atelier "dynamique de recherche d'emploi" pour des "chercheurs d'emploi" de "longue durée"... bien sûr, pour ces personnes confrontées à cette situation de "sans emploi" le moral est au plus bas, l'horizon semble bien sombre, les doutes submergent leur quotidien, la colère aussi, celle vis à vis de la société, d'un sentiment d'injustice, l'impression de ne pas être pris en compte, balloté, voir traiter comme du bétail, par les multiples services missionnés pour les soutenir (maison de l'emploi et autres innovations sociales... beaucoup de ressentiments, même si l'urgence de leur situation les poussent encore à espérer un job, un poste en CDD ou au mieux (selon eux) un CDI qui leur apportera une "sécurité". Leur vision est obscurcit par leur isolement, et c'est dans cet état d'âme que je les rencontres, le temps de 7 journées successives !
Alors, le temps de ces journées, je les accompagne pour les inviter à regarder autrement leur situation... à ce qu'ils se regardent autrement...
Et pas à pas, ensemble, la vie qui les habite reprend le dessus, des éclaircis se font jour, des couleurs se ravivent, des zones d'horizon s'ouvrent, des angles s'arrondissent, des richesses oubliées se redécouvrent, les regards se portent à nouveau sur le beau, en eux, autour d'eux... Les "jardins" se rafraîchissent, se fertilisent, reprennent de la vigueur, et (re)devenu apprenti jardinier d'eux même, l'âme un peu allégée, ils reprennent leur chemin avec quelques astuces et autres ficelles pour garder ce lien précieux avec ce qu'ils ont retouchées d'eux-même...
Nous nous disons au revoir, et partageons nos sourires tranquilles, nos regards mesurés, le coeur nourrit d'une reconnaissance mutuelle discrète et secrète.
(et je sais que tu connais ce bonheur là, dans ce qui fait notre beau métier)...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Les photos les plus récentes

  • Lettrine-C
  • Etre2
  • Après la pluie
  • Kumquat2
  • Aile
  • Regard
  • Dans le bleu
  • Un pas en avant
  • Fenêtre de la cuisine dans le verger
  • Relation
  • Dej
  • Pôles